Baptiste Dupré est jeune auteur compositeur qui signe avec « Que le vent vienne » sont deuxième album. Les mélodies tout en douceur, avec les envolées aériennes des instruments, dévoilent un univers folk acoustique très épuré. Mais en apparence uniquement, car bourré de subtilités quand on prend le temps d’écouter et ponctué de séquences plus énergiques avec des pointes de jazz ou de blues (Grand-père, Mes yeux, Liberté). L’ensemble, agrémenté de textes empreints de poésie et d’humanité, laisse planer un sentiment d’apaisement et on se laisse facilement prendre au jeu. Un peu comme si l’on changeait d’époque pour se retrouver dans un autre temps, au charme désuet. Les mots sont simples, prêtent à sourire, interpellent ou touche là où ça peut faire mal avec une simplicité désarmante: Les amants viennent, Le doute… Baptiste Dupré se laisse porter au gré des vents, laissant libre cours à son inspiration, et ça fonctionne !

Sandrine Palinckx