Artiste atypique originaire d’Ardèche, Baptiste Dupré est un amoureux de la nature avec laquelle il entretient une relation toute particulière puisque outre le fait d’être chanteur, il est également accompagnateur en montagne, une activité qui lui est chère et qui lui permet de trouver l’inspiration pour écrire de belles chansons.

Lauréat de divers tremplins, participant aux rencontres d’Astaffort et organisateur de sa propre tournée à vélo dans une moitié de l’hexagone, ce troubadour des temps modernes n’en finit plus de cultiver sa passion pour la chanson sous toutes ses formes et c’est un nouvel album un peu particulier qu’il nous présentera au cours du mois de janvier prochain, un ouvrage dans lequel il a mis un peu de tout ce qui lui passait par la tête pour le rendre encore plus consistant, de la chanson bien entendu, mais aussi du folk, du rock, du jazz et même de la pop, qui l’eut cru ?

Pas de limite pour ce qui est des thèmes abordés, « Petites choses et vaste monde » va nous offrir le tour du propriétaire avec des histoires de routes et de jardins, des histoires simples comme la vie ou au contraire complexes comme l’amour, des histoires graves aussi, et enfin des histoires drôles et pourquoi pas parfois un poil décalées …

Enregistré au Recall Studio et pimenté de quelques notes de trompette distillées par Stéphane Belmondo, l’album va nous emmener des « Heures troubles » jusqu’aux « Petites choses » mais aussi des « Pleurs de Lola » jusqu’à « Toute l’histoire » avec en cours de route « L’ignare » », « Conjugaison amoureuse » et « La rumeur » mais aussi bien entendu cette relecture de « La Montagne », le classique de Jean Ferrat qui trouve une autre dimension dans l’interprétation qu’en fait Baptiste Dupré, un véritable passionné de la montagne … Il fallait oser s’y attaquer, et par la face nord en plus, mais en artiste aussi audacieux que talentueux, Baptiste Dupré a réussi à lui trouver une place de choix au beau milieu d’un album qui ne manquait déjà pas d’arguments pour convaincre. Chapeau l’artiste !