Son deuxième album Que le vent vienne avait été repéré début 2015 par FrancoFans et sélectionné dans les 8 Indispensables. Revoilà Baptiste Dupré avec un troisième opus, L’évadée, toujours aussi poétique et onirique.

Installé dans une vallée d’Ardèche, cet artisan de la chanson française poursuit son petit bonhomme de chemin. Patiemment et assurément, à son rythme, il concocte une œuvre musicale et poétique qui fouille dans les recoins de nos âmes. Rencontre.

Au collège, ta prof de français avait écrit sur ton bulletin : “Soit il est débile, soit c’est un poète.” On va dire, plutôt, que tu n’avais pas particulièrement de prédisposition pour l’écriture…

En tout cas, pas au sens scolaire du terme. Avec le temps j’ai appris à rentrer un peu dans le cadre. J’ai une orthographe très particulière qui peut complétement s’abstraire de toute contrainte []

Consulter ou télécharger l’article complet